Eleveur  384409  en Isère ( Rhône Alpes ) 

N°de siret 828 646 117 00014

L'Ichtyose

Définitions et généralités.

L’Ichtyose est une maladie de la peau présente chez l’homme ainsi que dans diverses espèces animales dont le chien. Cette maladie est incurable et seul un traitement symptomatique peut être proposé, celui-ci devant être conduit pendant toute la durée de vie du chien.

L’Ichtyose est une génodermatose c'est-à-dire une maladie de l’épiderme à caractère héréditaire et donc transmissible à la descendance.. L’intensité des signes cliniques et l’étendue des lésions sur le corps sont très variables.

La peau est la barrière de protection de l’organisme et sert de rempart contre les agents pathogènes venus de l’extérieur et principalement, les agents infectieux. Elle est constituée de différentes couches dont la plus superficielle est l’épiderme constitué à 85% de cellules riches en kératine, les Kératocytes, qui forment ce qu’on nomme la couche cornée. L’ichtyose perturbe le cycle naturel de renouvellement des cellules de l’épiderme. Elle modifie la structure de la couche cornée sur une partie plus ou moins étendue du corps. On parle d’hyper kératinisation. Ce phénomène s’accompagne d’une accentuation anormale de la desquamation cutanée et d’un épaississement de la peau. Les couches profondes de la peau peuvent être atteintes d’inflammation. La peau ne peut plus remplir son rôle de barrière protectrice et l’entrée de germes pathologique est favorisée pouvant, dans certaines formes graves, compliquer la maladie par des infections cutanées plus ou moins sévères pouvant parfois tourner à la chronicité.

Diagnostic et signes cliniques.

Chez le chien, la maladie se déclare chez les chiots âgés de quelques mois et dure toute la vie de l’animal. 

Les formes non épidermolytiques : Tout le corps, où une grande partie, est recouvert de grandes squames, de couleur variable, évoquant des écailles de poisson. Il peut s’y mélanger des débris séborrhéiques conférant alors à l’animal une odeur plus ou moins forte. La surface de la peau est rugueuse, irrégulière, sèche et cassante, parfois douloureuse. Germes et champignons aiment à se nicher dans les irrégularités de cette peau malade. Au cours de ses déplacements, le chien laisse derrière lui des trainées de squames. Il est possible d’observer des zones d’hyperkératisation au niveau de la truffe et des coussinets plantaires. Ces zones sont alors épaissies, leur aspect est semblable à de la corne et des complications infectieuses peuvent également s’y développer. Certaines zones du corps peuvent parfois être le siège d’une alopécie, c'est-à-dire qu’elles sont dépourvues de poils. L’importance de ces signes cliniques est très variable d’un animal à l’autre.

Les formes épidermolytiques : Elles sont beaucoup plus sévères mais ne semblent pas toucher, pour l’heure, la race Golden retriever.